Que sont devenus les joueurs de l’équipe de France de rugby moins de 20 ans de 2014 ?

Par Frédéric Bonnet

Sur une idée de Jean Pierre Elissalde

20160328_104938
L’équipe de France de rugby qui a fait le grand Chelem en 2014

En 2014, l’équipe de France de rugby des moins de 20 ans gagnait le tournoi des six nations. Deux ans après, qu’est devenue l’élite du rugby francais championne d’Europe ?

Partie 1

A ce jour, ils ont tous entre 23 et 24 ans et devraient naturellement jouer régulièrement en top 14 pour progressivement intégrer l’équipe de France de Guy Noves. Mais le rugby français a décidé de tout faire à l’envers. Le Top 14 et ses clubs mène la barque de notre rugby et l’envoie inexorablement s’échouer sur les récifs du rugby mondial.

Dernier grand chelem du rugby français, 2014 n’a amené que deux joueurs en equipe de France : Camara le troisième ligne titulaire à Toulouse 1013 mn de jeu) qui a joué 267 mn en équipe de France et Serin demi de mêlée de l’UBB (859 mn de jeu ) qui a été retenu par Guy Noves.

Derrière eux, Mignot le centre-ailier de Grenoble (526 mn de jeu), Fajardo et Daubagna la charnière de Pau (392 et 515 mn de jeu) et Iturria le deuxième ligne de l’ASM (155 mn de jeu) pointent le bout de leur nez en top 14. Mais , c’est tout ! Six joueurs sur 23. 

Alors certes, la plupart ont été recrutés par des clubs du top 14 ou de la pro d2 et poursuivent donc une carrière professionnelle. Mais, ils sont barrés par les 234 joueurs recrutés à l’étranger par le top 14 et les 224 de la pro d2. Ne parlons pas des 229 qui jouent en fédérale 1…

En pro d2 justement, quelques joueurs sont devenus des titulaires indiscutables et devraient intégrer prochainement le top 14 : Hamdaoui ailier du BO ( 1578 mn), Singer le deuxième ligne de Romans puis du LOU (1000 mn de temps de jeu cumulé) et désormais du BO, Lambey deuxième ligne qui a explosé à Béziers et est reparti au LOU ou Ruffenach le talonneur du BO (829 mn). 

Une situation plus enviable que celle des joueurs qui vivotent en top 14 :

Agen a fait jouer son ouvreur Bouvier 64 mn, Toulouse son troisième ligne Cros 30 mn, Montpellier son pilier Ischenko 42 mn, qui est parti à Colomiers et Castres son ouvreur Fontaine 40 mn.

Pire, certains joueurs peinent même en pro d2 : Justes l’arrière de Dax, blessé (68 mn), Raynaud pilier de Narbonne (50 mn), parti pour Oyonnax, Ardiaca talonneur d’Aurillac (21 mn), Amrouni pilier du PARC (49 mn), Courcul pilier de l’AB (0 mn). Ou sont restés avec les espoirs de leurs clubs, après avoir pointé leur nez en top 14 : les pourtant très prometteurs troisième ligne Lespinasse (recruté par Bayonne) et ailier Blanc (parti à Albi) à l’UBB. Ou ont même disparu du paysage rugbystique : Le troisième ligne Thomas et le centre Roux

Le rugby Français est devenue démesurément riche, mais dans le même temps il oublie ses jeunes et les laisse sur le bord de la route rugbystique. Alors, soit il ne les forme pas assez bien et ils ne sont pas assez talentueux, soit il faut le contraindre à prendre le pari de la jeunesse. 

Focus sur la génération des joueurs ayant entre 21 et 22 ans dans notre top 14 dans la partie 2.

 

 

10 réflexions sur “Que sont devenus les joueurs de l’équipe de France de rugby moins de 20 ans de 2014 ?

  1. Je trouve déplorable que ces jeunes pourtant talentueux restent sur le bas côté. Il vaut mieux aller chercher à coup de millions des joueurs dans l’émisphere sud . Imposons un cotât de joueurs Français aux clubs de top 14 et de pro d2, et toute cette richesse va réapparaître. Et nous aurons peut-être mois de problèmes pour faire une équipe de France…….. Je pense qu’il faut changer beaucoup de choses à la fédération, notamment la tête………

      1. Et bon il était dans l’effectif des damiers noirs et blancs. Mais il n’y a pas joué cette année.

  2. Que faire ?
    Ne devrait on pas créer une sélection de ces jeunes et les engager en PROD2. C’est une solution qui pourrait les amener à être sur d’avoir du temps de jeu a un bon niveau.
    Et de plus les clubs du top 14 pourraient participer au financement de cette equipe puisqu’ils pourraient les voir acquérir de l’expérience et venir alimenter leurs effectifs dans le futur.
    La FFR peut également financer en partie car son intérêt et de voir des joueurs pouvant postuler pour l’équipe de France.
    De toute façon il va falloir se pencher sérieusement sur la question car le rugby va finir par avoir une equipe de France avec un réservoir très limité. Je trouve que la FFR n’est pas suffisamment source de proposition, pourtant il va le falloir sinon dans quelques années on verra l’équipe de France alimenter par une majorité de joueurs étrangers ayant 3 ans dans un club et de ce fait ils pourront postuler pour EDF. Alors là….

  3. oui ,faut s’occuper de notre jeunesse avant tout ,avant qu’elle ne sombre définitivement et créer un cotât de joueurs étrangers, facile pour ces gens plein de pognon qui se gargarise de tenir un club ,mais sans faire bouger nos enfants…Ce pays et vraiment en perte de culture….

  4. Je suis d’accord tous les jeunes talents de nos club français ne sont pas assez vue et préfèrer de nos clubs du haut niveau

  5. Éternelle question !!! Que fait t’on des jeunes que nous formons ?
    Nous formons pour la bonne cause , pour le Rugby avec un R majuscule .
    Nous autres éducateurs nous formons d’abord pour notre paroisse , mais pour les meilleurs joueurs du cru, nous formons aussi pour les clubs de niveaux beaucoup plus relevés voire des clubs pro , pour alimenter leurs équipes de jeunes et c’est tout à fait normal qu’un jeune tente sa chance si il le mérite .
    Quelle satisfaction alors pour le club formateur lorsque cela arrive !!!
    Mais le soucis c’est que le chemin s’arrête là , l’horizon se bouche vite pour arriver jusqu’à l’équipe fanion car maintenant les clubs pro ne prennent plus de risque à miser sur la formation de masse car il faut assurer le spectacle , du buzz , en faisant venir quelques stars car les stars , ça fait déplacer les foules , ça intéresse les médias et les sponsors et ainsi ça génère de l’argent . C’est ça le système et nous y sommes devenus accro de notre top 14 , c’est un autre rugby , peu ou pas accessible par les jeunes français pourtant bien formés . Alors oui il faut
    proposer une autre compétition pour ces jeunes talents afin qu’ils s’affirment . Par exemple une suite de la catégorie Espoirs , du genre moins de 23 ou 24 ans . Cela pourrait permettre de proposer à ces joueurs de faire ce qu’ils ont envie de faire ; de jouer et ainsi avoir du temps de jeu et qui sait peut être ………..! .

  6. Je dis depuis le début qu’en devenant professionnel, le rugby va à sa perte. Jeu stéréotypé, matchs d’un ennui mortel, etc. Ah s’il pouvait redevenir amateur……C’est un rêve, mais il n’est pas interdit de rêver…..

    1. Je suis allé voir un match de niveau honneur. J’ai retrouvé l’ambiance et le niveau de jeu du rct des années 80. C’est peut être la solution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *