Les compléments alimentaires protéines : un leurre qui cache la prise d’anabolisants

Il y a une concordance de plus en plus frappante entre la mode de la médecine anti-âge et la prise de compléments alimentaires. Rien de plus logique puisque dans les deux cas  le but est de dépasser les limites physiologiques. Dans les années 80, les entreprises commercialisant les stéroïdes anabolisants utilisaient les stars du cinéma (Stallone, Schwarzenegger ou Van Damme) pour faire la pub de leurs produits.

Rien n’a changé 40 ans après, sauf que ce sont désormais les joueurs de rugby bodybuildés qui font la promotion de compléments alimentaires. Or, même si ces produits ne sont toujours pas considérés comme illégaux, ils posent plusieurs types de problèmes.

Itinéraire fictif d’un enfant dopé

Les affaires de dopage dans le rugby se bousculent avec leur lot de désinformation, d’exagération, de contre-vérité et de contre-feux. Pour mieux comprendre ce qui conduit un joueur à se doper, imaginons l’histoire banale et fictive d’un gamin de 10 ans fou de rugby : un enfant qui rêvasse de son avenir rugbystique en regardant un énième match ennuyeux du Top 14.

L’avenir de Rugby français repose sur l’excellence de ses demis de mêlées et ses demis d’ouverture

La proportion de joueurs formés en France jouant à la charnière est plutôt importante. Plus en tout cas qu’à d’autres postes. Ces joueurs sont en général plus jeunes que ceux recrutés à l’étranger. Ces derniers débarquent en France en général en fin de carrière pour des raisons financières, surtout en Top 14. Plus les joueurs jouent à haut niveau plus leur âge médian augmente pour arriver à 27 ans en Top 14. L’âge de la maturité ?

Des idées pour le rugby français et pour la FFR

Le rugby est gouverné par un aigle à trois têtes. Chacune veut prendre des directions différentes en fonction de ses intérêts personnels. Le débat à l’approche des élections présidentielles de la FFR s’enlise dans des règlements de comptes partisans, absurdes et stériles. Ramenons les idées au centre du débat, plutôt que crier dans le vide.

Dans quelle région d’Ovalie les rugbymen pro sont-ils formés ?

Depuis son arrivée en France, il y a près de 100 ans, l’implantation du rugby n’a pas changé : il s’est préférentiellement diffusé dans le Midi de la France, l’Occitanie et dans le centre. Alors, de quelles régions françaises viennent les joueurs professionnels du Top 14 et de la Pro D2 ? Et comment faire pour implanter le rugby dans tout l’hexagone ?

Quelques vérités sur le dopage aux corticoïdes dans le rugby et autres sports …

L’actualité remet encore sur le devant de la scène le dopage dans le monde du rugby. Cette fois, ce sont trois joueurs du Racing qui ont été épinglés lors de la finale du Top 14. Il faut dire qu’ils devaient penser être à l’abri, à tord, de tout contrôle anti dopage hors de France, à Barcelone. C’était sans compter sur les accords entre la France et l’Espagne sur la lutte contre le dopage. Les médias et les pseudos spécialistes des addictions chimiques n’assènent que des contre vérités à ce sujet. Rétablissons quelques vérités scientifiques.

Pourquoi le rugby ne fait plus recette ?

En vendant son âme aux médias télévisuels et aux chefs d’entreprises-businessmen de la LNR, le rugby a perdu au fil du temps de son intérêt. J’en veux pour preuve les stades du Top 14 à moitié vides ou la médiocrité des taux d’audience des matchs ou des magazines de rugby diffusés sur Canal plus.

Le sauvetage du rugby français en 5 points

Les débats entre les différents postulants à la présidence de la FFR tombent trop souvent dans la dénonciation démagogique et la calomnie. La désignation d’un bouc émissaire décrédibilise toujours les délateurs : cela rappelle les pratiques des partis fascistes. Que de temps perdu pour des causes électoralistes, alors qu’il y a tant à dire sur notre rugby. Les programmes des trois candidats à la présidence de la FFR sont désormais sortis. A vous de les lire et de vous faire une idée sur les solutions qu’ils préconisent au sujet des 5 priorités que j’identifie dans cet article.