Le troisième ligne centre au rugby : puissant or not puissant ?

Par Frédéric Bonnet

20160207_152023

Desormais, un troisième ligne centre surpuissant semble être un élément indispensable à toute equipe professionnelle du top 14 ou de de pro d2. 

Dans leur recherche permanente d’équilibre et de complémentarité, les entraîneurs du championnat français, ainsi que le sélectionneur de l’équipe de France Guy Noves, semblent tous devoir en passer par un troisième ligne centre surpuissant et à même de mettre son équipe dans l’avancée grâce à ses percussions. Les deux places restantes sont donc réservées :

  • à un joueur aérien capable d’assurer une bonne conquête en touche et d’être efficace sur les balles hautes lors des remises en jeu. 
  • et à un troisième gratteur- coureur chargé de récupérer des ballons précieux dans les rucks et de ralentir les sorties de balles adverses.

Ces trois joueurs sont aussi amenés à faire le lien entre le pack et la ligne de trois quarts. Dans la compo concoctée par Guy Noves pour affronter l’Italie ces rôles étaient clairement dévolus dans l’ordre à Picamoles, Chouly et Lauret. La blessure du premier quasiment en début de match va obliger notre sélectionneur à faire le choix soit de casser cette complémentarité « idéale », soit de se tourner vers un jeune joueur, sorte de « futur Picamoles ». 

J’ai montré précédemment que le gabarit des troisièmes lignes s’est largement transformé en passant d’un IMC moyen de 27 à 29,1. Soit un gain de poids moyen de 8 kg. Thomas Lièvremont ou Christophe Juillet, nos deux joueurs les plus perforants en 1996/97 pesaient 14 kg et 10 kg de moins que notre Picamoles national. D’ailleurs chaque équipe du top 14 possède un, voire plusieurs No 8 surpuissants (Annexe 1). Guy Noves a donc l’embarras du choix! Pas tant que cela, la plupart de nos troisièmes lignes centres étant d’origine étrangère.

Parmi les options possibles se trouvent le jeune Galan, qui toutefois n’est pas souvent titulaire au Stade toulousain (3 titularisations pour 352 minutes de temps de jeu), Lakafia, qui joue le plus souvent à l’aile avec le Stade français, ou le jeune et prometteur Tauleigne de l’UBB.

Une autre alternative serait de sélectionner un No 8 moins puissant, plus joueur et coureur, à savoir un des deux compères Goujon de l’UBB ou Gourdon de La Rochelle, tous deux passés par les espoirs de l’ASM.

Enfin troisième option, prendre des joueurs encore moins puissants et plutôt aériens comme Claassen du Racing, Chouly ou redonner leur chance à l’expérimenté Harinordoquy ou au novice Ollivon, qui manque malheureusement de temps de jeu au RCT (3 titularisations pour 298 minutes de temps de jeu).    

Guy Noves fera-t-il un choix proche de l’Australie de Pocock (184 cm/115 kg/IMC de 34) et de l’Angleterre de Vunipola (188cm/126 kg/IMC de 35,6) en retenant un No 8 surpuissant ? Dans ce cas là, Lakafia ou Tauleigne partent en pôle position.

Ou celui de la Nouvelle Zélande de Read (196 cm/105 kg/ IMC de 28,2) ? On pourrait alors revoir Claassen, Goujon ou Chouly.

Enfin, il reste une option intermédiaire : La titularisation de Gourdon, sorte de gare de triage à la Cigagna du Stade toulousain des années 80-90.

Annexe 1 : poids, tailles et IMC des No 8 du TOP 14 2015-2016

Ollivon

Armitage

Vermeulen 

 199 cm

175 cm

195 cm

108

96

118 

27,3

31,7

31 

RCT 

 Beattie

Faasele

Tulou

193 cm

196 cm

192 cm 

106 kg

120 kg

114 kg 

28,5

31,2

30,9 

Castres 

Masoe

Claassen 

 183 cm

191 cm

106 kg

106 kg 

31,7

29,1 

Racing 

 Koyamobile

Waqaniburutu

Luafutu

192 cm

193 cm

188 cm 

120 kg

111 kg

110 kg 

32,6

29,8

31,1 

 Brive

 Harinordoquy

Picamoles

Galan

Maka

192 cm

192 cm

193 cm

196 cm 

105 kg

120 kg

120 kg

140 kg 

28,5

32,6

32,2

36,4 

Stade toulousain 

 Mowen

Qera

Timani

Galletier

196 cm

194 cm

201 cm

188 cm 

103 kg

113 kg

125 kg

101 kg 

26,8

30

30,9

28,6 

Montpellier 

 Qovu

Gourdon

Amosa 

Guyot

197 cm

185 cm

187 cm

183 cm 

134 kg

103 kg

112 kg

103 kg 

34,5

30,1

32

30,8 

La Rochelle 

 Alberts

Parisse

Ross

Lakafia

192 cm

196 cm

181cm

191 cm

120 kg

112 kg

98 kg

114 kg 

32,6

29,2

29,9

31,2 

Stade français 

Lee 

Chouly

188 cm

192 cm 

107 kg

106 kg 

30,3

28,8 

ASM 

 Butler

Coughlan

Monzeglio

Dougall

191 cm

190 cm

191 cm

183 cm 

106 kg

107 kg

111 kg

108 kg 

29,1

29,9

30,4

32,2 

Pau 

Faure

Gunther

Maafu

Ursache

Wannenburg

195 cm

190 cm

193 cm

192 cm

195 cm

115 kg

110 kg

108 kg

112 kg

112 kg

 

30,2

30,5

29

30,4

29,5

 

Oyonnax

Alexandre

Best

Grice

Setephano

187 cm

193 cm

190 cm

192 cm

105 kg

108 kg

108 kg

108 kg

30

29

29,9

29,3

Grenoble

Clarkin

Saili

Tauleigne

Goujon

196 cm

190 cm

191 cm

192 cm

106 lk

114 kg

113 kg

111 kg

26,6

31,6

31

30,1

UBB

Baget

Hamilton

Giraud

Tiau

190 cm

188 cm

196 cm

192 cm

110 kg

108 kg

104 kg

105 kg

30,5

30,6

27,1

28,5

Agen

 

Annexe 2 : poids, tailles et IMC des No 8 du championnat de première division 1996/97

Juillet 190 cm 110 kg 30,5 ASM
Lièvremont TH 188 cm 106 kg  30 USAP
Kacala 194 cm 110 kg 29,2 Brive
Joliveau 190 cm 105 kg 29,1 Dijon
Gabin 190 cm 105 kg 29,1 ASM
Barraque 193 cm 107 kg 28,7 Bègles BX
Taofifenua 187 cm 103 kg 28,6 Grenoble
Cecillon 192 cm 105 kg 28,5 Bourgoin J
Labit  188 cm 100 kg  28,3 Narbonne
Van der Linden 186 cm 98 kg 28,3  Brive

Une réflexion sur “Le troisième ligne centre au rugby : puissant or not puissant ?

  1. La troisième ligne est un équilibre à trouver pour un entraîneur et donc un vrai casse tête . Je pense qu’il faut pour les trois troisième ligne : de la hauteur (complexité de la touche (leveur sauteur contreur c’est le top ! ) , renvoi ….!) , des qualités de gratteurs (pourrisseur, ralentisseur….! même sans égalé les capacités exceptionnelles d’un joueur comme S. Armitage qui est devenu la référence du top 14 ) puncheur et très à l’aise avec le ballon . Et puis pour finir il faut être très à l’aise dans les déplacements pour justement coller au projet de jeu de l’EdFrance qui est basé sur de la vitesse et le déplacementrapide et de la perforation à des points précis . Voilà pour faire bref un mec comme Sergio Parisse vous voyez. Facile .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *