Article mis en avant

Lettre aux dirigeants de clubs qui vont élire le nouveau président de la FFR ?

Le nouveau président de la Fédération française de rugby (FFR), qui sera élu début décembre 2016, sauvera le rugby français ou l’enfoncera encore un peu plus dans la sinistrose. Le destin du rugby français dépendra de la nature du combat que le président de la FFR mènera contre la Ligue nationale du rugby professionnel (LNR). Afin d’engager les bonnes réformes et de prendre les décisions les plus justes, lequel des quatre candidats à la présidence sera le plus courageux et incorruptible ? Difficile à dire, mais la nature des relations de chacun avec la LNR en dit plus long qu’un programme fleuve. Continuer de lire Lettre aux dirigeants de clubs qui vont élire le nouveau président de la FFR ?

Article mis en avant

Il faut que la FFR sauve le soldat Rugby

Lors de sa dernière campagne internationale, l’équipe de France a subi un échec retentissant. Cette débâcle monumentale aura au moins servie à tirer le signal d’alarme : le rugby français est au bord du gouffre. Il faut le sauver.

Chiffres et exemples concrets à l’appui, j’ai identifié dans mes différents articles précédents les sept plaies du rugby français. Il ne tient désormais à nos quatre concurrents à la course à la présidence de la FFR qu’à sauver le rugby du cataclysme. Continuer de lire Il faut que la FFR sauve le soldat Rugby

Article mis en avant

Le rugby féminin, un rugby à part entière

Depuis les années 60, le rugby féminin tente de se forger dans la douleur une place au sein du fief sexiste que représente le monde sportif. Toutefois, le nombre de licenciées ne cesse de progresser depuis quelques années. Il faut dire qu’en 2014 les médias ont enfin décidé de couvrir largement la coupe du monde de rugby féminin à XV. Depuis le soufflet médiatique est redescendu. Mais cet été, les JO de Rio montreront au monde entier que le rugby féminin, même à VII, existe bel et bien. Continuer de lire Le rugby féminin, un rugby à part entière

Article mis en avant

Les raisons pour lesquelles un rugbyman ou une rugbywoman ne devrait pas se doper

Le monde sportif a de tout temps été tenté par l’utilisation de produits dits dopants pour améliorer les performances des joueurs. Dans notre société qui va toujours plus vite, qui demande toujours plus d’efficacité et de rentabilité et qui rend le travail si rare, précaire et flexible, le rugby devrait être un lieu de résistance. Il l’est de moins en moins depuis l’arrivée du professionnalisme en 1995 : risque de sur médiatisation des joueurs, productivité sportive accrue, augmentation de la pression des résultats à court terme, hyper concurrence entre joueurs. Le rugby a bien changé en 20 ans. A ce titre qu’est ce qui peut empêcher en 2016 un rugbyman de se doper ? Sa santé, l’intégrité de son corps et de son cerveau. Encore faut-il qu’il soit bien informé des risques qu’il prend, s’il se dope. Continuer de lire Les raisons pour lesquelles un rugbyman ou une rugbywoman ne devrait pas se doper