Dans quelle région d’Ovalie les rugbymen pro sont-ils formés ?

Depuis son arrivée en France, il y a près de 100 ans, l’implantation du rugby n’a pas changé : il s’est préférentiellement diffusé dans le Midi de la France, l’Occitanie et dans le centre. Alors, de quelles régions françaises viennent les joueurs professionnels du Top 14 et de la Pro D2 ? Et comment faire pour implanter le rugby dans tout l’hexagone ?

Quelques vérités sur le dopage aux corticoïdes dans le rugby et autres sports …

L’actualité remet encore sur le devant de la scène le dopage dans le monde du rugby. Cette fois, ce sont trois joueurs du Racing qui ont été épinglés lors de la finale du Top 14. Il faut dire qu’ils devaient penser être à l’abri, à tord, de tout contrôle anti dopage hors de France, à Barcelone. C’était sans compter sur les accords entre la France et l’Espagne sur la lutte contre le dopage. Les médias et les pseudos spécialistes des addictions chimiques n’assènent que des contre vérités à ce sujet. Rétablissons quelques vérités scientifiques.

Pourquoi le rugby ne fait plus recette ?

En vendant son âme aux médias télévisuels et aux chefs d’entreprises-businessmen de la LNR, le rugby a perdu au fil du temps de son intérêt. J’en veux pour preuve les stades du Top 14 à moitié vides ou la médiocrité des taux d’audience des matchs ou des magazines de rugby diffusés sur Canal plus.

Le championnat de rugby de Fédérale 1 : présentation des clubs des trois poules.

Les amoureux déçus par le rugby professionnel de haut niveau peuvent heureusement se consoler en suivant le championnat de fédérale 1. Un championnat hybride, coincé entre la LNR et la FFR, mais qui reste passionnant, en premier lieu parce qu’il correspond bien aux valeurs du rugby. Présentation des clubs qui constituent ce championnat. Aujourd’hui les poules 1, 2 et 3, qui regroupent les 30 clubs qui disputeront le trophée Jean Prat sans espoir de monter en Pro D2.

Thomas Domingo, pilier gauche de l’ASM : une saison à la Rocky Balboa ?

Interview de Thomas Domingo, pilier gauche (172 cm pour 106 kg, 36 sélections avec l’équipe de France depuis 2008) des montferrandais est un pur produit de la formation auvergnate. A 29 ans, ce joueur corrézien, formé à Egleton, enchaîne sa dizième saison avec l’ASM en top 14. Une saison exceptionnelle et inédite : après une période hivernale cataclysmique, l’ASM s’est remise en question, a plié mais n’a pas rompu. Une saison à la Rocky balboa pour ravir son deuxième Brennus ?