Les gabarits des joueurs de l’UBB : analyse d’un succès original

Par Frédéric Bonnet

20160128_190636

Dans un précédent article, j’ai montré que les gabarits des rugbymen qui jouent en première division (top 14) ont explosé en 20 ans, en fait depuis qu’ils sont devenus professionnels.

Toutefois, il existe des différences significatives entre les clubs (confer article du 17 janvier 2016 : L’évolution du gabarit des rugbymen jouant en première division de 1996 à 2016). Le cas de l’UBB est particulièrement intéressant, car unique en top 14. En effet, le staff girondin a fait le choix de sélectionner des avants surpuissants pour former un pack extrêmement lourd (notamment au niveau de ses deux premières lignes) et de les associer à une ligne de trois quart véloce et légère.

Le dernier match de l’UBB contre l’ASM en Auvergne pour la champion cup illustre parfaitement cette spécificité.

La première et la deuxième ligne de l’UBB ont des IMC moyens au dessus de celle de la plupart des clubs du top 14 et possède en plus des joueurs très mobiles et habiles balle en main (Avei, Maynadier, Poirot, Kitshoff, Taofifenua, Kepu, Ledevedec ou Marais). La troisième ligne possède des joueurs surpuissants comme Tauleigne ou Saili, d’autres plus coureurs comme Madaule, Braid ou Clarkin, le meilleur preneur de balle en touche Chalmers et le surdoué et polyvalent Goujon. Bref, un pack à la fois mobile, aérien et puissant.

Grâce au travail des entraîneurs, les girondins possèdent une très bonne conquête (mélée, mais surtout touché et contre en touche).

Derrière, les règles de la coupe d’Europe, plus favorables au jeu d’attaque que le top 14, ont permis à l’UBB de se rassurer sur son jeu de ligne et d’essayer plusieurs combinaisons prometteuses au centre, à l’aile et à l’arrière. L’UBB possède trois demi de mêlées complémentaires : Adams l’expérimenté, Lesgourgues le feu follet et Serin néo international et buteur. De nombreux joueurs sont polyvalents et peuvent couvrir plusieurs postes.

Pour le moment, ce choix tactique privilégié par les entraîneurs de l’UBB est payant puisque les girondins sont toujours dans les six premiers du top 14. Cette équipe puissante et joueuse fait peur, car elle peut battre n’importe qu’elle autre club. L’UBB possède deux équipes de valeurs égales avec 40 joueurs interchangeables, ce qui permet de préserver leur fraîcheur et de créer une émulation positive.

Les deux seuls points d’interrogation concernent :

  • Le poste de demi d’ouverture où personne ne s’est encore installé comme titulaire indiscutable.
  • L’effectif pléthorique, qui va obliger Raphael Ibanez à faire des choix et mettre sur la touche plusieurs joueurs dans chaque ligne…

La composition de l’équipe de France concoctée par le nouveau sélectionneur Guy Noves semble valider la vision de Raphaël Ibanez et de ses adjoints : des trois quarts véloces, techniques et joueurs (seul Danty apporte une nuance de puissance au centre ). Une troisième ligne complémentaire (un 8 puissant, un 7 aérien, un 6 gratteur plaqueur ). Une deuxième ligne grande et forte (et belliqueuse ). Un pilier droit de devoir. Un talonneur et un pilier gauche mobiles et puissants.

Rappel dla compo de l’équipe de France : 15 Médard 14 Bonneval 13 Danty 12 Fickou 11 Vakatawa 10 Plisson 9 Bezy 8 Picamoles 7 Chouly 6 Lauret 5 Marstri 4 Jedrasiak  3 Slimani 2 Guirado 1 Benarous

Annexe 1 : IMC moyen des rugbymen par poste.

Clubs

No2

Pilier

2 l

3 l

No 9

No 10

Centres

Aliers

No 15

UBB

33,9

36,5

30,9

29,6

25,1

25,3

27,8

27,2

24,8

Top 14

32,5

34,8

29,5

29,1

26,2

26,2

28,4

27

26,2

Annexe 2 : Taille, poids, IMC et temps de jeu au 29 janvier 2016 des joueurs de l’UBB

Talonneurs

Auzqui

180 cm

112 kg

34,6

518 mn

Maynadier

187 cm

100 kg

28,6

488 mn

Avei

Coupe du monde

181 cm

115 kg

35,1

400 mn

Chambord

177

104

33,2

52 mn

 

 

 

 

 

Piliers

Gomez kodela

184 cm

120 kg

35,4

774 mn

Poirot

181 cm

123 kg

37,5

569 mn

Taofifenua

178 cm

130 kg

41

350 mn

Kepu

Coupe du monde

188 cm

125 kg

35,4

347 mn

Kitshoff

Curie cup

183 cm

120 kg

35,8

324 mn

Toetu

180 cm

130 kg

40,1

262 mn

Poux

180 cm

105 kg

32,4

254 mn

Deuxième ligne

Ledevedec

199 cm

114 kg

28,8

942 mn

Marais

198 cm

115 kg

29,3

801 mn

Botha

196 cm

127 kg

33,1

727 mn

Jaulhac

198 cm

125 kg

31,9

393 mn

Cazeaux

198 cm

117 kg

29,8

52 mn

Troisième ligne

Madaule

190 cm

104 kg

28,8

976 mn

Goujon

194 cm

106 kg

28,2

746 mn

Chalmers

192 cm

102 kg

27,7

705 mn

Tauleigne

191 cm

113 kg

31

603 mn

Saili

190 cm

110 kg

30,5

494 mn

Clarkin

194 cm

102 kg

27,1

436 mn

Braid

185 cm

101 kg

29,5

325 mn

Demi de mêlée

Serin

A joué en 10

180 cm

79 kg

24,4

749 mn

Lesgourgues

177 cm

76 kg

24,3

551 mn

adams

170 cm

76 kg

26,3

439 mn

Demi d’ouverture

Bernard

187 cm

87 kg

24,9

464 mn

Lonca

A joué au centre

190 cm

84 kg

23,3

394 mn

Beauxis

180 cm

90 kg

27,8

304 mn

Hickey

176 cm

83 kg

26,8

159 mn

Centre

Rey

190 cm

100 kg

27,7

1030 mn

Lebouhris

182 cm

91 kg

27,5

896 mn

Brousse

A joué à l’aile

183 cm

89 kg

26,6

328 mn

Ashley cooper

185 cm

98 kg

28,6

246 mn

Ahoteiloa

186 cm

101 kg

29,2

106 mn

Ailier

Connor

183 cm

82 kg

24,5

920 mn

Talebula

186 cm

98 kg

28,3

685 mn

Guitoune

A joué au centre

184 cm

94 kg

27,8

609 mn

Dubié

A joué au centre

181 cm

81 kg

24,7

560 mn

Arrière

Buttin

192 cm

90 kg

24,4

844 mn

Ducuing

A joué à l’aile

185 cm

95 kg

27,8

578 mn

Domvo

179 cm

80 kg

25

175 mn

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *