Article mis en avant

Les différentes nationalités des rugbymen du Top 14 pour la saison 2016-2017

Par Frédéric Bonnet A la mémoire d’Yves Malmartel le tulliste et de Jean Claude Mignaçabal le romanais, tous les deux partis trop tôt.    Cette année, parmi les rugbymen professionnels du Top 14, on comptera 250 joueurs recrutés à l’étranger. Mais … Continuer de lire Les différentes nationalités des rugbymen du Top 14 pour la saison 2016-2017

Article mis en avant

Comparaison du nombre de joueurs de rugby recrutés à l’étranger entre le top 14 et les autres championnats de rugby dans le monde

Par Frédéric Bonnet

LOGO 

Dans un précédent article (Les raisons de la faiblesse actuelle de l’équipe de France de rugby), j’ai essayé d’analyser les différentes causes de la dégringolade du quinze de France dans la hiérarchie du rugby mondial. Le recrutement massif  de joueurs à l’étranger effectué par les clubs du top 14 me semble la cause principale de ces échecs récurrents. La comparaison des principaux championnats mondiaux sur ce point est éloquente. 

En préambule, il ne s’agit pas de stigmatiser la présence de joueurs étrangers sur le sol français, mais bien de dénoncer la merchandisation des joueurs, leur rabaissement au rang d’objet de profit à court terme. La surpuissance financière du Top 14 est inversement proportionnelle à l’indigence de l’équipe de France de rugby sur la scène mondiale.  La France fait de moins en moins jouer les joueurs qu’elles à mis tant de temps à former. C’est répréhensible d’un point de vue moral vis à vis de ces jeunes, mais c’est en plus délétère pour notre rugby national. Etats des lieux entre les différents championnats.

Rappel

Le Premier ship anglais et le top 14 sont les deux championnats qui vont chercher le plus de joueurs à l’étranger : 20,3 joueurs par club en moyenne pour les anglais et 16,7 en France ! En ligue celtique, les moyennes sont beaucoup plus basses pour l’Ecosse (13), le Pays de Galles et l’Italie (11), mais restent importantes, presque une équipe de titulaire complète. En Europe, l’Irlande et ses cinq provinces fait figure de bon élève. Sa moyenne est proche de celle du championnat japonais (7,7 et 7 respectivement). Mais, les premiers de la classe sont largement l’Afrique du Sud (moins de 1 joueur), la Nouvelle Zélande (3,2) et l’Australie (5,2). Les argentins sont un cas à part puisqu’ils possèdent un championnat national de niveau moyen et composé exclusivement de joueurs argentins. Mais depuis cette année ils ont créé, comme les japonais, une franchise et participent au Super rugby.

Les pays de l’hémisphère sud font donc jouer dans leur championnat leurs meilleurs joueurs, ainsi que leurs jeunes joueurs les plus prometteurs et envoient massivement en top 14 et en premiership leurs anciennes gloires préretraitées de leurs équipes nationales (Carter, Nonu, Smith….) ou leurs joueurs de niveau moyen.

Tandis, qu’en Europe par un effet mécanique, l’horizon se bouche de plus en plus pour nos jeunes joueurs, et ce même dans les divisions inférieures de la pro d2 ou de la fédérale 1. 

Remarquons toutefois, qu’ en Angleterre et en France, il y a toutefois à ce sujet les bons et les moins bons élèves ….

Nombre de joueurs recrutés à l’étranger par club en premier ship et en top 14 

Premier ship en Angleterre : 20,3 joueurs par club en moyenne Continuer de lire « Comparaison du nombre de joueurs de rugby recrutés à l’étranger entre le top 14 et les autres championnats de rugby dans le monde »