Article mis en avant

La multiplication de la consommation des compléments alimentaires : la plaie du dopage moderne

Il y a une concordance de plus en plus frappante entre la mode de la médecine anti-âge et la prise de compléments alimentaires. Rien de plus logique puisque dans les deux cas  le but est de dépasser les limites physiologiques. Dans les années 80, les entreprises commercialisant les stéroïdes anabolisants utilisaient les stars du cinéma (Stallone, Schwarzenegger ou Van Damme) pour faire la pub de leurs produits.

Rien n’a changé 40 ans après, sauf que ce sont désormais les joueurs de rugby bodybuildés qui font la promotion de compléments alimentaires. Or, même si ces produits ne sont toujours pas considérés comme illégaux, ils posent plusieurs types de problèmes. Continuer de lire La multiplication de la consommation des compléments alimentaires : la plaie du dopage moderne

Article mis en avant

Amphétamines, stimulants, violences et bagarres générales dans le Rugby.

De nombreux produits dopants permettent de stimuler le cerveau. De manière générale, on classe ces produits dans la catégorie des stimulants. Ces substances engendrent toutes des troubles du comportement, qui comprennent entre autre une altération des facultés de jugement, des actes de violence et des états psychotiques. Les premiers témoignages de prise d’amphétamines dans le monde du Rugby datent des années 60. Aucune étude scientifique n’a quantifié la proportion exacte d’épisodes de violence individuelle de joueurs et surtout de phénomène de groupe de bagarre générale imputables à la prise d’amphétamine type Captagon ou Maxiton. Mais comment ne pas y voir une relation de cause à effet ? Continuer de lire Amphétamines, stimulants, violences et bagarres générales dans le Rugby.